Retour
الأزهار

Sahara, le plus grand des déserts

Le carnet d’exploration
Sahara, le plus grand des déserts

Avec une superficie de 9 millions de km, le Sahara traverse tout le continent africain, depuis l’océan Atlantique jusqu’à la mer Rouge. Il se déploie à travers 10 pays : l’Algérie, le Maroc, la Tunisie, la Libye, l’Égypte, le Niger, le Mali, la Mauritanie, le Tchad et le Soudan. Au sud, il descend jusqu’à la bande sahélienne, une région où la végétation reprend ses droits. 

Le désert du Sahara est le plus vaste désert chaud au monde. On le connaît pour son aridité et ses températures extrêmes mais on ignore le plus souvent qu’entre ses gigantesques dunes de sable se trouvent des régions montagneuses et des déserts de pierre.

 

Comment le sable est arrivé dans le désert ? 

Au départ, des blocs rocheux constituent des falaises. Sous l’action des températures basses la nuit et hautes le jour, ces blocs se disloquent et finissent par tomber. Ils s’effritent, jusqu’à ce que l’eau de l’oued et de la pluie poursuit l’érosion et transporte les petites particules un peu plus loin sur les berges. Une fois que l’eau de l’oued s’est retirée, c’est le vent qui prend le relais en transportant les grains de sable à des centaines et des milliers de kilomètres. 

Le sable du Sahara est donc issu de l’érosion des roches des massifs (Atlas, Hoggar, Tassili, Aïr, Tibesti) provoqués par les écarts de température, la pluie et le vent. 

Le vent sculpte ce sable. Les dunes changent de forme grâce au vent. Au cours de l’année, lorsque les vents soufflent dans des directions différentes, on observe des dunes en étoile, ce sont les dunes plus hautes du monde. Lorsque le vent souffle dans une seule direction, on observe des dunes en forme de croissant, les barkhanes, véritables vagues. 

 

Climat

Aussi étrange que cela puisse paraître, le Sahara n’a pas toujours été un désert. Il y a 10 000 ans, le paysage était complètement différent. Le Sahara était une savane, une grande forêt avec beaucoup d’animaux sauvages comme des lions, autruches, girafes etc. On retrouve la trace de ces animaux sur les peintures et gravures rupestres partout au Sahara. Ce désert vert a disparu à la suite des changements climatiques, entraînant à chaque fois la migration ou la disparition de la faune et de la flore incapable de s’adapter pour donner ainsi naissance au désert du Sahara tel que nous le connaissons.

Dans cette partie du continent, règne un climat désertique chaud caractérisé par une sécheresse extrême avec de très fortes chaleurs et des températures élevées la journée. Les précipitations sont rares et faibles. Ces caractéristiques sont un résumé de la situation climatique du Sahara. Le climat n’est pas forcément le même en fonction des régions. Il ne sera pas le même le long du littoral atlantique, en plein cœur du désert ou encore en haute altitude.

L’été s’étend d’avril à octobre avec une température moyenne de 40 °C et à 20 °C en hiver.

S’il y fait chaud en journée toute l’année, le désert se rafraîchit nettement la nuit. Les variations considérables de température entre le jour et la nuit s’expliquent par deux facteurs : l’incapacité du sable à retenir la chaleur et l’absence d’humidité. 

 

Faunes et flore 

Du fait de la rareté de l’eau, le Sahara est pauvre en végétaux. Toutefois, plusieurs espèces arrivent à pousser. Les plantes et arbustes se trouvent principalement à proximité des gueltas, oueds et oasis. 

Pour vivre dans ce milieu hostile, les animaux ont mis en place des stratégies pour économiser l’eau et éviter la chaleur : vie sous terre, couleur claire de la fourrure, accumulation d’eau dans des poches internes, surdimensionnement des oreilles pour évacuer la chaleur…

 

Une diversité de paysage

Quand on pense au Sahara, on imagine des dunes de sable à perte de vue. En réalité, celles-ci ne représentent que 20% de la superficie. 

Pour le reste, ce sont des paysages très différents avec des imposants massifs montagneux, des immenses plaines de cailloux, des plateaux rocheux.

80% du Sahara est composé donc de reg. Un reg est un désert de pierres, la surface est caillouteuse. A contrario, un erg est un désert de dunes. 

 

Suivez notre actualité

Le carnet d’exploration de Dunes