Retour
SITES

Road trip : de Djanet à Tamanrasset

Le carnet d’exploration
Road Trip dans le Sahara Algérien : De Djanet à Tamanrasset

Road Trip dans le Sahara Algérien : De Djanet à Tamanrasset

 

Préparatifs du road trip de Djanet à Tamanrasset

Il est 5 heures du matin à Djanet lorsque nous prenons la route pour un road trip inoubliable à travers le Sahara algérien. Notre coffre est chargé : en plus de nos affaires personnelles et du matériel de bivouac, nous avons emporté des provisions, de l’eau et du carburant.

 

Première étape : Bordj El Houas

Nous démarrons notre aventure au rythme du Tindé, cette musique envoûtante jouée principalement par les femmes touaregs. Après deux heures de trajet, nous atteignons la petite ville de Bordj El Houas, anciennement appelée Fort Gardel à l’époque coloniale française. Un thé et de la Kesra s’imposent pour une courte pause.

 

Naviguer à travers le désert

À l’intersection, nous prenons à gauche, direction Tamanrasset. La route goudronnée est en bon état, fluide et peu fréquentée ; nous ne croisons que deux camions en trois heures de route. Nous traversons le Désert de la Tafassasset, une étendue plate et sans repères, où il était facile de se perdre avant l’apparition du goudron. Notre premier repère est Tazat, une petite montagne, un ancien volcan, qui doit toujours rester à notre droite pour éviter de se perdre.

 

Repères et paysages

Nous passons par le village de Tabakat, où les familles ont été regroupées par l’État en raison de la sécheresse et des conditions de vie difficiles. Plus loin, nous traversons une zone volcanique avec des montagnes plates. Je somnole légèrement tandis que les paysages défilent, alternant entre sable, montagnes et acacias.

Le deuxième grand repère est la montagne Ebendjer, dans la région de Serwanit, à 440 km de Djanet. Ce paysage désertique magnifique est caractérisé par des montagnes plates. Nous passons par la caserne militaire de Sarwanit avant que la route goudronnée cède sa place à une piste de 90 km.

 

Défis et changements de paysage

La poussière s’élève et le sentiment de sécurité diminue, remplacé par la confiance en notre guide. Pour moi, tout semble se ressembler, et je serais incapable de retrouver mon chemin sans lui. Nous passons par l’oued de Tiniyeden, et la montagne Telar Teba apparaît à gauche.

 

Pause à Idlès

En arrivant à la petite ville d’Idles, située à 300 km de Tamanrasset, nous découvrons la mairie, l’hôpital et la station-service fermée par manque de carburant. Ironiquement, dans ce pays producteur de pétrole, nous devons utiliser notre réserve de 70 litres transportée depuis Djanet. Après neuf heures de route, cette pause est la bienvenue. Nous reprenons notre voyage en passant par les villages de Hirhafouk, Tinadjam, et Ifragh, où la verdure et les habitations rudimentaires ponctuent le paysage. Enfin, nous traversons les villages de Tit et Outoul, à respectivement 40 et 20 km de Tamanrasset.

 

Arrivée à Tamanrasset

En cours de route, nous avons décidé de ne pas faire de pause déjeuner afin de gagner du temps, mais après douze heures de trajet, la fatigue et la faim se font sentir. Nous sommes impatients d’arriver.

Enfin, nous atteignons notre destination finale : Tamanrasset est là, juste devant nous, après un voyage épique à travers le cœur du Sahara algérien. Un road trip qui restera gravé à jamais dans nos mémoires;

 

Récit par Nadia Chaïb
2024